• folardeche

2015 fut dense ! Et 2016 ?

Danse au Fil d’Avril 2015 s’achève, après deux mois d’événements dans 35 communes de Drôme et d’Ardèche, des spectacles bien sûr, mais aussi des performances, plateaux amateurs, expositions, stages… Que de moments forts au long de cette programmation riche qui s’attache à faire découvrir la danse dans toute sa diversité, depuis les œuvres consacrées comme May B, au hip hop de Diptyk ou Ballet Bar, à l’originalité des créations de Denis Plassard, Christian Rizzo, Blanca Li, Yoann Bourgeois, etc. Ou des compagnies locales moins connues et au travail pourtant remarquable. Après tous ces moments intenses, qui gravent leur empreinte au fond de nous, ce qui me frappe c’est la générosité de ces artistes, oublieux de tout sauf de chaque détail de la chorégraphie, soucieux de donner le meilleur d’eux mêmes sous les projecteurs, de se transcender pour qu’opère la magie !

La générosité et le travail ! Oui que de travail pour que tout paraisse si fluide, si gracieux, si simple sur scène ! Que d’années de formation, de mois de conception, de semaines de répétition, d’heures d’entraînement quotidien ! Et avant le spectacle, combien d’heures d’échauffement méthodique, maîtrisé, exigeant, pour que leur corps réponde aux prouesses demandées ? 2 heures, parfois 3 ? Et n’oublions pas non plus, dans les petits lieux, la générosité et le travail de ceux qui restent dans l’ombre, les bénévoles des associations qui, dans les salles des fêtes, trimbalent et installent les chaises, les affiches, les caisses et à la fin rangent tout, les techniciens qui trimbalent, montent et règlent les projecteurs ; parfois ce sont les mêmes… et c’est aussi le lot des artistes des petites compagnies… La générosité de tous ceux qui croient encore à la valeur de ces moments magiques et qui sont payés par les sourires, les échanges d’émotions, les rires des enfants, les enthousiasmes des spectateurs, le bonheur de tous… Donner du plaisir, et parfois, dans la linéarité du quotidien, ouvrir la petite faille qui change le regard, questionne, fait naître un désir et peut-être change la vie… Alors que tant de festivals sont en difficulté ou s’annulent, soyons heureux d’une si belle édition 2015 ! Sans doute est-ce dû à la multiplicité des partenaires, théâtres, communes, communautés de communes, associations, écoles… et des institutions qui nous soutiennent avec une belle fidélité. Mais rien n’est jamais acquis ! Danse au Fil d’Avril n’existe que grâce à ceux qui accueillent les spectacles et au public qui se déplace ! Alors aidez nous à le faire vivre ! Annie Sorrel

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2023 par F.O.L. Ardèche |  Mentions légales  |    CGV